Comprendre la finance solidaire : #1 Les fonds de partage

 

La finance solidaire est un milieu à part entière. Nous avons fait le choix de vous aider à mieux l’appréhender à travers le décryptage de l’ensemble des outils d’investissement à votre disposition. Nous démarrons ce travail pédagogique avec le fonds de partage. 3 minutes pour comprendre : c’est parti ! 

 

C’est l’un des mécanismes les plus anciens de la finance solidaire. Le principe est simple : il s’agit de fonds communs de placement qui investissent dans des entreprises cotées en bourse selon des critères éthiques (les fameux critères ESG !) et qui reversent une partie du gain et/ou des frais de gestion au profit d’une association.

Sur la partie reversée aux associations, l’investisseur bénéficie d’une réduction fiscale.

La gestion éthique est laissée au libre arbitre des sociétés de gestion qui peuvent choisir des filtres extra-financiers plus ou moins drastiques. L’investisseur doit être vigilant sur cette cohérence éthique et ne pas voir uniquement la partie « don » de son placement.

 

Avantages du dispositif :

 

♦ Ces fonds peuvent être référencés dans des contrats avec des avantages fiscaux et/ou successoraux (contrat d’assurance-vie, PEA…)

♦ Il est possible d’avoir un gain financier important. Par exemple, le fonds de partage « Porteurs d’Espérance » de Meeschaert Asset Management au profit de la Fondation Notre-Dame affiche une performance de plus de 7% depuis le début d’année.

♦ L’épargne est disponible à tout moment.

♦ La réduction fiscale renforce la performance globale de l’investissement.

 

Inconvénients :

♦ L’impact social et/ou environnemental de ce type de placement est limité. En effet, le véritable impact provient de la partie « don ». Le reste étant investi dans des grandes entreprises qui s’engagent sur le chemin de la responsabilité.

♦ Il est nécessaire de bien comprendre les filtres éthiques mis en place pour investir dans les entreprises cotées car les grands groupes ont généralement une mauvaise image.

♦ Ces investissements peuvent entraîner une perte en capital et sont soumis aux fluctuations des marchés financiers.

 

Il existe plusieurs dizaines de fonds de partage en France qui vous permettront de cumuler une gestion financière éthique et un impact social. Un bon premier pas dans le monde la finance solidaire !